Goumiers 28mm (2)

Publié le par Xavathor

P1020822

 

 P1020829

 

Un officier en djellaba et deux goumiers armés de Thompson

 

P1020831

 

P1020832

 

P1020833

 

Une mitrailleuse installée dans la caillasse

 

P1020834

 

Et un mortier de 81mm.

 

Par souci de cohérence je me suis amusé à reproduire le motif des djellabas sur le maximum de figurines possibles. J'ai utilisé les mêmes teintes pour toutes les pièces. Au total, je ne pense pas avoir utilisé plus de 10 pots de peinture.

 

Les variations de teintes ont été travaillée grace à mon ami le Devlan Mud et à quelques éclaircissements.

 

Je n'ai utilisé aucune peinture à pigments métalliques. Les armes sont peintes en Non Metallic Metal...je m'essaye...mais de loin, sur la photo, ça passe!

 

Pour le soclage: base en marron terre brûlée, puis quatre brossages à sec, des glacis vert et rouge posés de façon aléatoires pour casser la monotonie du ton sable, et des herbes haute de chez Army Painter...un peu cher...mais classe et très agréable à poser!

La structure des socles est obtenue avec de la Roche liquide PA (j'adore ce produit!), des éclats d'ardoise, et des petits bouts de plâtre.

 

Pour la peinture en elle même:

 

- peinture de base par lavis, sauf les djellabas pour lesquelles je n'ai que très peu dilué

- lavis Devlan Mud

- éclaircissements par touches (armes, visages, poils de barbe, équipements, cheichs, etc.)

 

Voilà pour cette tournée!

 

----------------------------------------------------------------------

Va maintenant falloir que je peigne des allemands en tenue Italie 43...et que je fabrique un terrain de jeu pour tout ce petit monde!

 

Prochainement je devrai vous montrer un peu de marine à voile, pour changer. Au programme: 4 bateaux Langton Miniatures dont j'ai commencé la peinture.

 

Ce seront des français 1er Empire...

 

Je vous montrerai aussi les bâtiments que j'ai acheté chez Fantasy Gelande...

Publié dans WW2 28mm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Xavathor 02/05/2011 11:15


Merci ; )

je m'imprime tout ça!


Mike 30/04/2011 11:41


Xav.

Avec un collègue du club, nous avons mis en place le scénar de la manière suivante :

Une carte (format PDF) à te communiquer si besoin mais tu peux en refaire une à ton idée si besoin (google map avec cadriage 2.5 Km soit 30' pour changer de secteur. Nous avons joué à 5' le tour
soit 6 tours avant que des troupes présentes dans le secteur adjacent puissent intervenir.

Nous avions retenu le principe d'un déplacement sur carte des troupes de reco "à l'aveugle" grâce à des marqueurs d'identification des groupes de combat. Cela permet de régler les arrivées des
renforts. Nous avons joué sur deux grandes tables à raison de 2 à 3 joueurs par camp par table.

Pour plus d'info sur le scénar, je suis à ta dispo.


Mike 30/04/2011 11:33


Afin de répondre au souhait de certains joueurs de connaître le scénario avant la partie, je vous communique les éléments suivants. Je ne communique ni à Manu, ni à Pierre les éléments puisqu'ils
sont chacun dans un camp différent.

Bonne cogitation à tous. Vos remarques seront les bienvenues si une aberration s'est glissée dans le scénar ou si un point vous semble obscur. Vous pouvez communiquer entre vous. Attention de ne
pas transférer les messages aux alliés !

Joueurs Allemands : Pascal, Pierre, Jean Paul, Gwenolé

OB Allemand

Tunis – 21 décembre 1942
Les alliés pensent pouvoir nous anéantir à Tunis pour nous chasser d’Afrique !

L'Abwehr a décripté des communications avec la Task Force alliée qui font état d'un regroupement des forces combinées US en provenance d'Algérie avec la 8th army qui remonte de Lybie sur l'axe
Djerba - Tunis. L'axe de l'attaque principale de l'offensive alliée semble être la route de Tebourba à Tunis.
La reconnaissance aérienne fait état de concentration de troupes importantes dernièrement à l’ouest et au sud-ouest de Tebourba. Le but évident des alliés est la prise de cette ville qui leur
ouvrirait la route de Tunis.

Les conditions météo prévues ne permettra pas de nouvelle reconnaissance ni d'appui aérien avant plusieurs jours.

En prévision d'une forte contre attaque au Sud Ouest de Tebourba pour empêcher la jonction des troupes alliées, l’OKW nous a fixé les objectifs suivants :

1. Prévenir toute attaque contre Tunis en provenance de l'axe Tebourba - Tunis.

2. Anéantir les postes avancés Anglo-Américains sur le secteur à l'Ouest de Tebourba qui serait de nature à gêner la contre attaque programmée.

Pour se faire, l’OKW nous informe que nous pourrons compter sur l’appui d’éléments italiens déjà sur place et annoncés en renforts pour les jours à venir.

Les services de l’Abwehr nous informent également de la neutralité assurée des troupes françaises stationnées dans le secteur : ces derniers restent, pour la plupart, fidèles au Maréchal Pétain.
Cette neutralité est forcée par notre évidente supériorité sur cette armée d’Afrique aujourd’hui réduite à l’impuissance par ses chefs.

A messieurs les officiers, vous voudrez bien :

1. Renforcer les tours de garde auprès de nos points retranchés autour de Tebourba. Des infiltrations alliées sont prévisibles en vue de tester notre système de défense.
2. Organiser des patrouilles armées afin de reconnaître les dispositifs d’attaque et de défense ennemies dans le but de les neutraliser. La capture d'officiers ennemis est souhaitée afin d'obtenir
de plus amples renseignements.


La valeur combative des unités américaines est faible, nous l’avons déjà constaté. Les anglais, eux, sont fatigués et à court de matériel. Le soldat allemand doit compter sur sa supériorité
naturelle et sa grande expérience de l’Afrique.
Tout recul est formellement interdit par notre Führer, l’Allemagne a les yeux rivés sur nous ! Nous vaincrons, ou nous mourrons !!

Conditions Allemandes :
Les troupes dont vous disposez sont les suivantes :
Force combinée Allemande et Italienne :
les Italiens dont le moral est atteint suite à la perte de la Tripolitaine seront affectés exclusivement à tenir les positions avancées.
Aucun appui n'est escompté des troupes françaises sur cette partie de la carte.
Les positions défensives, au nombre de 4, sont à préparer en début de partie. Elles se situent obligatoirement entre les lignes de front. Elles sont tenues par 2 groupes maxi soit de 16 à 24
figs.
Les missions défensives sont destinées à tenir des points stratégiques : ponts, hauteur, gué, zone boisée... qui facilitent le repérage de toute offensive adverse dans le secteur.
Les missions offensives des patrouilles de reconnaissance sont de type "search and destroy" et sont réalisées par des unités opérationnelles en nombre et en matériel. Ces unités doivent ensuite
tenir les positions prises jusqu'à la relève.

Vous voudrez bien utiliser, lors des affectations, le référencement suivant des groupes :
DAK : 4 groupes de combat à 8 dont 1 sniper à affecter en début de partie dans un groupe
3 vétérans (1-2-3)
1 régulier (4)
Italiens : 3 groupes de combat à 6
2 réguliers mais bleus au moral (5-6)
1 régulier (7)
Wehrmarth: 3 groupes de combat à 10 dont 3 snipers à répartir en début de partie dans les groupes
3 réguliers (8-9-10)

Armes de soutien lourdes : 4 HMG - 1 mortier
à positionner en défense

Les éléments défensifs seront communiqués en début de partie et devront être affectés, en fonction du budget, sur les positions défensives.
Les éléments offensifs (roches, bois, couvert léger) seront disponibles lors de chaque opération.
Le placement des terrains s'effectue comme suit :
1 - Placement du terrain par les arbitres. La position du défenseur est au centre de la table.
2 - Positionnement des éléments défensifs par le défenseur (matérialisation sur la table par un indicateur 1 leurre pour 1 réel / découverte des éléments en fonction de leur nature selon visibilité
par l'attaquant à gérer par les arbitres)
3 - Positionnement des éléments offensifs par l'attaquant et détermination de l'axe d'attaque par l'attaquant auprès des arbitres sans indication au défenseur
4 - Positionnement des figurines défensives
5 - Entrée sur table des figurines offensives et premier tour de mouvement pour l'attaquant (pas de jet d'initiative à ce tour)


Mike 30/04/2011 11:31


Je te communique les OB :

Afin de répondre au souhait de certains joueurs de connaître le scénario avant la partie, je vous communique les éléments suivants. Je ne communique ni à Manu, ni à Pierre les éléments puisqu'ils
sont chacun dans un camp différent. Pas de mail pour Jean Marc.

Bonne cogitation à tous. Vos remarques seront les bienvenues si une aberration s'est glissée dans le scénar ou si un point vous semble obscur. Vous pouvez communiquer entre vous. Attention de ne
pas transférer les messages aux alliés !

Joueurs Alliés : Jean Marc, Jean Pierre, Manu, Mickael, Olivier

OB Alliés

Alger – 21 décembre 1942

Les portes de l’Afrique nous sont presque ouvertes. Il est nécessaire, pour cela, de prendre Tunis et de s’assurer de son port qui est une des entrées majeure du ravitaillement de l’axe en Afrique.
De plus, ce port nous est également indispensable pour assurer notre propre ravitaillement.

Aussi est-il nécessaire de prendre Tebourba, qui ouvre les portes de Tunis, au plus vite. En prévision de cette prochaine offensive, les unités américaines, Britanniques et Françaises libres
présentes dans le secteur seront mises à contribution.

Outre les unités de l’Afrika Korps sont également présentes des unités italiennes dont tout le monde connait la faible valeur combative. Quelques positions Vichystes sont également signalées dans
le secteur où elles jouent un rôle de police auprès des populations locales.

A messieurs les officiers, vous voudrez bien :

1. Renforcer les tours de garde auprès de nos points retranchés. Des infiltrations ennemies sont prévisibles en vue de tester notre système de défense.

2. Organiser des patrouilles armées afin de reconnaitre les dispositifs d’attaque et de défense ennemies.

3. Organiser des patrouilles armées afin de capturer des ennemis.

Ordre spécial vis-à-vis des troupes Vichystes :

1. Assurez-vous que ces éléments ont bien compris que l’Amiral Darlan, représentant du Maréchal Pétain pour l’armée d’Afrique, est notre allié et qu’il est de leur devoir de rejoindre les troupes
alliées,

2. En cas de refus de leur part, les réduire par tous les moyens possibles à l’inaction en usant au minimum de la violence.

Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts !


Conditions Alliées :
Les troupes dont vous disposez sont les suivantes :
Task Force :
Aucun appui n'est escompté des troupes françaises sur cette partie de la carte.
Les positions défensives, au nombre de 4, sont à préparer en début de partie. Elles se situent obligatoirement entre les lignes de front. Elles sont tenues par 2 groupes maxi soit de 16 à 24
figs.
Les missions défensives sont destinées à tenir des points stratégiques : ponts, hauteur, gué, zone boisée... qui facilitent le repérage de toute offensive adverse dans le secteur.
Les missions offensives des patrouilles de reconnaissance sont de type "search and destroy" et sont réalisées par des unités opérationnelles en nombre et en matériel. Ces unités doivent ensuite
tenir les positions prises jusqu'à la relève.

Vous voudrez bien utiliser, lors des affectations, le référencement suivant des groupes :
FFL : 2 groupes de combat à 10
2 élites (1-2)

GB : 2 groupes de combat à 10 et 2 groupes de combat à 8
2 réguliers à 10 (3-4)
1 régulier à 8 (5)
1 vétéran à 8 (6)
US : 4 groupes de combat à 10
3 bleus à 10 (7-8-9)
1 régulier à 10 (10)
Armes de soutien lourdes : 4 HMG - 1 mortier
à positionner en défense

Les éléments défensifs seront communiqués en début de partie et devront être affectés, en fonction du budget, sur les positions défensives.
Les éléments offensifs (roches, bois, couvert léger) seront disponibles lors de chaque opération.
Le placement des terrains s'effectue comme suit :
1 - Placement du terrain par les arbitres. La position du défenseur est au centre de la table.
2 - Positionnement des éléments défensifs par le défenseur (matérialisation sur la table par un indicateur 1 leurre pour 1 réel / découverte des éléments en fonction de leur nature selon visibilité
par l'attaquant à gérer par les arbitres)
3 - Positionnement des éléments offensifs par l'attaquant et détermination de l'axe d'attaque par l'attaquant auprès des arbitres sans indication au défenseur
4 - Positionnement des figurines défensives
5 - Entrée sur table des figurines offensives et premier tour de mouvement pour l'attaquant (pas de jet d'initiative à ce tour)


pacofeanor 29/04/2011 09:12


les figurines avec des têtes empress sont vraiement tés bien !! plein d'idé en tête, merci bien!!
cordialement
paco